Overdose de mots

Les mots sont mon univers. Mon moyen d’expression. Seulement, à certains moments, je n’arrive pas à les mettre en ordre. Ils sont trop nombreux ou trop flous et refusent de se livrer au papier. Alors pour me vider la tête, je délaisse mes stylos et mon clavier pour des carrés de couleurs et des feuilles grand format.

interprétation au pastel de SoLOVEd IV d'O. Ledogar En revanche, la créativité me faisant défaut, je m’inspire du travail d’autres, d’images glanées dans les livres ou sur la toile.
Et puisque je lui dois mon inspiration, il est normal que je rende hommage à ses créations et son talent.

De la copie à l’original

La copie : gribouillage réalisé au pastel sur un assemblage de feuilles,

L’original : intitulé SoLOVEd IV, c’est une huile et acrylique sur toile de 130 par 80, fruit du travail d’ Olivier Ledogar.

Découvert assez récemment, Olivier Ledogar est un peintre contemporain expressionniste abstrait qui mérite d’être connu.
Son oeuvre est franche et sincère. Son trait et ses couleurs emplis de vivacité.
Il conseille sur son site de regarder ses oeuvres avec l’estomac, mais il semble surtout que lui-même peigne avec ses tripes.
On ne peut rester insensible à ce qui se dégage de ses peintures, qu’elles soient abstraites ou figuratives, qu’elles représentent la mer ou les femmes, qu’elles évoquent l’oubli ou la ville.

Personnellement, l’opposition du noir et de couleurs tranchantes, la puissance des lignes et la perfection de l’ensemble m’ont frappée.

Je ne suis pas critique d’art, mon jugement vaut ce qu’il vaut mais cette peinture bouscule et ça fait du bien.

Pour vous faire votre idée, un tour sur sa galerie en ligne : http://www.ledogar.net/index.php.

Publicités

Une réflexion sur “Overdose de mots

  1. Pour avoir vu l’originale au préalable, je parlerai directement de ce m’inspire cette peinture… l’aura de la femme qui semble se dégagée et qui met en scène sa nudité, évoque pour moi la puissance et en même temps la faiblesse qu’elle renferme. Le renfort des lignes et des courbes montrent la puissance de son attrait, mais paradoxalement sa faiblesse.
    Le léger repli de sa position sans la découvrir dans son intimité, reflète la sensibilité en caressant l’érotisme. Et le tout nous transporte là où l’imagination et l’ouverture d’esprit se mêlent, pour nous offrir un spectacle qui dévoile la vie qui émane de cette toile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s